fbpx
lundi 20 mai 2019

Prospections entomologiques à la maison de la nature des quatre frères

Introduction

Depuis deux ans la SSNATV prospecte régulièrement sur le domaine de la maison de la nature des quatre frères situé au Beausset.

En 2016, le but était de déterminer les espèces d’insectes sur ce site et de faire un premier inventaire. Compte tenu d’une riche biodiversité ainsi que de la découverte d’un papillon classé dans la liste rouge des papillons de France nous avons décidé de poursuivre nos investigations à plusieurs reprises courant 2016 et 2017.

Matériel et méthode

Les relevés ont été faits à l’aide de filets pour les insectes volants, parapluie et aspirateur à bouche pour les coléoptères, filet fauchoir pour les arachnides et hémiptères. Seuls les insectes difficilement identifiables in situ ont été prélevés pour identification à la binoculaire et déterminations avec les clés appropriées.

Résultats                                                                                                            

Les résultats obtenus correspondent aux relevés effectués à une date bien précise et ne reflètent en aucun cas la biodiversité totale du site.

Afin de cerner au mieux l’entomofaune il a été décidé de prospecter au printemps et en automne.

Deux visites ont été faites en 2016 (20 avril et 28 septembre).

Trois en 2017 (11 avril, 28 juin et 27 septembre).

Ce sont plus de 160 espèces d’insectes qui ont été observées en 2016 et 231 en 2017.

Nombre de taxons global et d’espèces différentes observés :

 

Lépidoptères

Hyménoptères

Hémiptères

Arachnides

Odonates

Coléoptères

Autres

2016

56

26

10

18

1

46

3

2017

73

49

19

75

1

12

2

Dont Espèces différentes

53

60

19

54

1

49

5

 

Par manque de spécialiste, les Orthoptères et Diptères n’ont pas été étudiés.

Si certaines espèces n’amènent aucune remarque spécifique, d’autres ont attiré notre attention et sont décrites dans le chapitre ci-dessous.

Cas particuliers

 

Lépidoptères

Nous avons relevé 53 espèces de papillons vivant sur le domaine

Jason

De nombreuses plantations d’arbousiers ont favorisé la présence du Jason Charaxes jasius (Linnaeus, 1767). Ce papillon endémique du pourtour méditerranéen se rencontre en grand nombre sur l’ensemble du domaine.

Tomares Ballus

Ce petit papillon Tomares ballus (Fabricius, 1787) endémique du sud de la France est inscrit sur la liste rouge des papillons de France. Il est considéré comme vulnérable avec un risque relativement élevé de disparition et tend à se faire rare.

En avril 2016 un site d’évolution de ce papillon à été relevé au nord ouest du domaine de la maison de la nature dans une prairie découverte. Une dizaine d’individus ont été observés.

En 2017 ce site à de nouveau été confirmé. De plus une seconde zone d’évolution a été découverte le 11 avril 2017 située au sud est du domaine. Huit  individus ont pu être relevés.

Ce qui tend à confirmer que la biodiversité du site est favorable à son expansion.

 

Hipparchia

A l’automne 2016 a été observé un papillon du genre Hipparchia. Il appartient à l’une des deux espèces H. genava et H. alcyone. Elles sont si proches que leur séparation est de nouveau à l’étude. Un exemplaire a aussi été découvert à l’automne 2017. Il conviendrait donc de poursuivre les prospections sur ce domaine afin de valider l’existence d’une population établie.

 

Hyménoptères

Trachusa interrupta (Fabricius, 1781)

Inscrit sur la liste rouge européenne, cet hyménoptère est considéré en danger avec un risque élevé de disparition. Il s’agit d’une abeille solitaire creusant son nid dans le sol, les cellules sont tapissées de feuilles collées entre elles avec de la résine de pin. Il a été capturé au nord du domaine au niveau de la première restanque

 

Il faut noter que malgré la présence de ruches et le grand nombre d’abeilles « domestiques » (Apis mellifera) aucun frelon asiatique (Vespa velutina) n’a été observé durant ces sorties. Alors que cet hyménoptère très invasif colonise de plus en plus les secteurs ou se trouvent des ruches, ici il n’est pas encore présent.

Conclusion

L’entomofaune des Quatre Frères se montre toujours plus intéressante à chacune de nos visites. La richesse du lieu tient à la diversité de ses biotopes et à leur entretien réfléchi. Un suivi plus régulier devrait confirmer voire amplifier cette richesse.