fbpx
samedi 25 mai 2019

Les graminées de l'automne

Cet automne 2018 nous avons commencé à récolter et à déterminer les graminées de manière plus systématique, afin que notre groupe de botanistes de terrain amateurs, croisse en compétences dans ce domaine un peu désaffecté...

Il faut reconnaître que la grande famille des graminées ou Poaceae est d'un abord assez rébarbatif. Trouver genre et espèce en utilisant les clefs d'une Flore n'est généralement pas facile. On ne peut pas disposer de belles couleurs discriminantes, comme dans d'autres familles de plantes à fleurs et toutes les graminées se ressemblent un peu...

Mais à défaut de disposer dans le groupe d'un spécialiste de bon niveau, la seule solution est d'en passer par l'analyse systématique ! La loupe est indispensable et travailler avec une binoculaire procure un  grand confort supplémentaire.

Voilà quelques planches qui peuvent vous aider à reconnaître quelques graminées assez communes, fleurissant dans la deuxième moitié de l'année, voire en automne seulement.

Il se trouve que les espèces retenues sont toutes de la sous-famille des Panicoideae, c'est à dire celle du Panicum, belle graminée facilement reconnaissable qu'on trouve facilement dans la Plaine des Maures.

 

panicum capillare 1r

Panicum capillare

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous trouverez un dossier photographique portant sur la détermination plus ou moins analytique des graminées suivantes:

Panicum capillare, Echinochloa crus-galli, Setaria viridis, Pennisetum villosum, Paspalum dilatatum, Digitaria sanguinalis, Sorghum halepense, Botriochloa ischaemum